De 1925 à 1935

D'abord les vignes... 

Avant que toute la famille ne s'installe définitivement à Chassagne, la culture des vignes est confiée à un vigneron du village :  le Père Robe assure la vinification et également la mise en bouteilles « à la propriété », pratique très rare à cette époque.


Le circuit traditionnel consiste pour le vigneron à vendre la totalité de la récolte en vrac, via un courtier, à un négociant de Beaune ou de Nuits-Saint-Georges.  Le négociant élève les vins, les met en bouteilles qu'il cède ensuite à un revendeur parisien chargé de la vente au détail. 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En savoir plus
x